Alimentation des chiots nouveau-nés : de la naissance au sevrage.

Votre chienne vient de mettre bas. Les chiots sont nés. Ils ont été pesés, examinés et maintenant ils dorment tranquillement. Vous êtes ravi et soulagé, mais votre travail est loin d’être terminé ! Les chiots nouveau-nés ainsi que leur mère nécessitent plus que jamais une attention particulière.

Ce premier article traitera de l’alimentation de la chienne et de ses chiots afin de vous aider à aborder au mieux cette période.

Un deuxième article traitera des autres soins postnataux.

Comment prendre soin de vos chiots nouveau-nés et de leur mère ?
Partie 1 : Alimentation des chiots et de la chienne : de la naissance au sevrage

 

allaitement des chiots

La chienne doit se nourrir correctement pour pouvoir allaiter ses petits. Evitez de placer la gamelle dans la caisse de mise à bas, les petits pourraient rouler dedans. Accrochez plutôt les gamelles sur les rebords ou bien nourrissez votre chienne toutes les 2-3 heures pour commencer. Sortez-la aussi régulièrement afin qu’elle puisse faire ses besoins.

2 à 3 jours après la mise-bas, l’appétit de la chienne va considérablement augmenter, jusqu’à 2 à 4 fois sa consommation d’avant la gestation ! Elle aura besoin d’un approvisionnement constant et riche d’un aliment de bonne qualité couvrant ses besoins énergétiques accrus. En pratique, on donne « ad libitum » (= à volonté) un aliment pour chiot (évitez cependant les aliments pour chiots de grande race car ceux-ci contiennent moins de gras, de protéines et de minéraux). La chienne va devoir aussi boire beaucoup d’eau pour produire son lait. Idéalement, la chienne doit maintenir son poids et ne pas paraître maigre ou décharnée.

Le premier lait produit par la chienne au cours des 2 premiers jours est appelé « colostrum ». Il s’agit d’un lait plus clair que le lait qui suivra ensuite et ayant une composition différente car il est très concentré en anticorps qui apporteront une immunité aux chiots pendant les 2 premiers mois de leur vie. Il est très important que les chiots boivent ce colostrum le plus tôt possible (dans les 6 à 8 heures suivant la mise-bas et au maximum dans les 48 heures).

Un chiot en bonne santé est ferme, potelé et vigoureux. Les chiots devraient être allaités toutes les 2 heures. Ils doivent téter jusqu’à ce que leur estomac apparaissent tout rond et qu’ils puissent ensuite dormir tranquillement. Cela signifie qu’ils ont assez mangé. S’ils pleurent et remuent beaucoup, cela signifie qu’ils ne mangent pas assez, ils risquent de perdre du poids et devenir faibles et fragiles.  Dans ce cas ils deviennent moins actifs et ne pleurent plus.

Sachez qu’un chiot peut perdre du poids durant les premières 24 heures (moins de 10% du poids de naissance), mais après cela, le poids doit augmenter régulièrement s’il est nourri correctement. Le poids doit doubler dans les 7-10 premiers jours. Avant, pendant et après l’allaitement, la chienne va lécher le ventre et la zone périnéale des chiots, cela a pour effet de stimuler la miction et la défécation, on appelle cela « le réflexe périnéal ». Elle continuera de le faire pendant 2-3 semaines.

Les chiots devraient gagner 2 à 4 grammes par jour par kilo du poids adulte attendu. Il est conseillé de peser les chiots tous les jours pendant les 2 premières semaines, puis après au moins 1 fois chaque semaine (vous pouvez utiliser une balance de cuisine au début pour cela). Le suivi du poids permet de suivre de près leur santé et croissance.  Vous devez être vigilant car la non prise de poids est souvent le premier signe de maladie chez le chiot.

À environ 3 semaines d’âge, les chiots commencent à imiter leur mère en mangeant et en buvant dans la gamelle. On peut commencer à leur mettre un petit bol d’eau peu profond. À 3½ semaines, on peut commencer à leur donner un aliment mou adapté. On donnera soit une mousse pour chiot en sevrage, soit des croquettes chiots mixées avec du lait maternisé et de l’eau tiède de manière à obtenir une consistance de bouillie.

Les chiots doivent recevoir 3-4 repas par jour pour commencer. Chaque semaine, augmentez la quantité de croquettes dans la bouillie en diminuant en parallèle la quantité du lait maternisé et d’eau tiède jusqu’à ce que les chiots mangent des aliments secs (ou légèrement ramollis) à l’âge de 7 semaines.

A l’âge de 6½ – 7 semaines, les chiots doivent être pleinement sevrés : capables de manger des aliments secs (ou un peu mou) et boire de l’eau.

Au moment où les chiots commencent à manger de la bouillie / mousse (à partir de la 4ème semaine), commencez aussi à changer progressivement le régime alimentaire de la chienne (pour diminuer sa production de lait) en repassant à un aliment adulte. Commencez par remplacer 1/4 des croquettes chiots par des croquettes adultes. Puis continuez à augmenter la ration de croquettes adultes tout en diminuant en parallèle la nourriture pour chiots jusqu’à la 7e semaine. À la 7ème semaine après la mise-bas, les chiennes ne doivent manger plus que de la nourriture pour adultes.

Au cours de la dernière semaine de sevrage, la chienne doit manger moins de 50% de plus que sa ration de maintenance. Heureusement comme la chienne a été nourrie correctement pendant tout son allaitement, elle devrait peser le même poids au moment du sevrage qu’avant la gestation.

sevrage des chiots

Copyright images : cc by sa 2.0 par Ingo di Bella sur Flickr

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *