L’insuffisance cardiaque chez le chien

L’insuffisance cardiaque chez le chien ne correspond pas à une maladie en soi. Il s’agit d’un syndrome (= ensemble de symptômes) se déclarant quand le coeur n’arrive plus à exercer correctement son rôle de pompe et que le débit cardiaque n’est plus suffisant pour perfuser correctement tous les tissus de l’organisme.

cavalier king charles

Maladies à l’origine d’une insuffisance cardiaque chez le chien

De multiples maladies cardiaques peuvent évoluer vers le développement d’une insuffisance cardiaque. Il peut s’agir de problèmes de valves, de problèmes du muscle cardiaque (= cardiomyopathie) ou d’anomalies congénitales (communications entre 2 cavités…).

problèmes de valves :

Avec l’âge, de nombreuses races de chien de petites tailles sont prédisposées à une dégénérescence de la valve mitrale (= la valve entre le ventricule gauche et l’oreillette gauche). On appelle cette maladie « l’endocardiose mitrale ». Elle touche entre-autres : les cavaliers King Charles, les jack-russel terrier, les bichons maltais, les caniches, les shih-tzu, les teckels…

cardiomyopathie :

Chez les grandes races de chien, les maladies cardiaques sont surtout représentées par une dilatation des ventricules et un amincissement de la paroi de ces ventricules. Cette maladie s’appelle la « cardiomyopathie dilatée » (CMD).

anomalies congénitales :

Certains chiens peuvent naître avec des malformations qui en se développant avec le temps pourront éventuellement évoluer vers une insuffisance cardiaque. On pourra rencontrer des communications entre les 2 oreillettes, entre les 2 ventricules, des anomalies congénitales des différentes valves, etc…

Quels sont les symptômes d’une insuffisance cardiaque chez le chien ?

Même si les maladies causales d’une insuffisance cardiaques sont multiples, les symptômes au final sont souvent les mêmes. On pourra ainsi rencontrer :

– fatigabilité augmentée à l’effort
– essoufflement
– toux
– gonflement du ventre
– malaises, syncopes
– oedèmes périphériques (plus rare)

Quels examens va faire le vétérinaire ?

Pour confirmer une insuffisance cardiaque, le vétérinaire se sert d’abord de son stéthoscope pour écouter le coeur et les poumons à la recherche d’un souffle cardiaque, d’une tachycardie, de bruits d’oedème pulmonaire. Ensuite le diagnostic sera affiné à l’aide d’une radiographie et d’une échographie, et éventuellement d’un électrocardiogramme si le rythme cardiaque est anormal. Ces examens permettront de confirmer l’insuffisance cardiaque et de mettre un nom sur la maladie primitive.

Radiographie coeur chien

Comment se traite une insuffisance cardiaque ?

Si la maladie cardiaque à l’origine de l’insuffisance cardiaque a un traitement, on réalisera idéalement ce traitement. Ce n’est toutefois pas souvent le cas, dans ce cas le but du traitement que le vétérinaire va mettre en place et de soutenir le coeur afin de rétablir un débit sanguin satisfaisant.

Les principales molécules utilisées sont
– les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IECA) comme l’énalapril, le benazépril, le ramipril
– les diurétiques (comme le furosémide)
– les inodilatateurs (comme le pimobendane)
– la digoxine
– …

En fonction du stade d’insuffisance cardiaque, des symptômes et de la maladie causale, le vétérinaire mettra en place la meilleure combinaison thérapeutique pour améliorer la qualité de vie et l’espérance de vie du chien.

À côté de ce traitement, le propriétaire du chien devra essayer d’éviter tout surpoids et pourra se tourner vers un aliment spécial pour chien cardiaque à teneur limité en sel.

1ère image : sous licence creative commons cc by 2.0 par ArminFlickr sur FlickR
2ème image : copyright Direct-Vet

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *