Mon chien vomit, que faire ?


L’origine des vomissements

Les vomissements correspondent à un réflexe complexe aboutissant à l’expulsion par la bouche du contenu gastro-intestinal.
Cet acte réflexe est particulièrement fréquent chez nos carnivores domestiques (chiens et chats), il peut correspondre à des affections très diverses, aussi bien digestives qu’extra-digestives. Ils pourront ainsi être dus à une infection virale, bactérienne ou parasitaire, à une modification de l’alimentation, à l’ingestion d’un contenu non alimentaire (herbes, morceau de bois ou de jouet, cailloux…), à une intolérance ou allergie alimentaire et à d’autres maladies plus générales comme l’insuffisance rénale, un problème hépatique, pancréatique, une tumeur digestive etc… Le mal des transports est aussi une cause classique de vomissement, dans ce cas la cause est vite diagnostiquée.

Chien qui vomit

Pour se faire une idée de l’origine des vomissements et donc de leur gravité, il est essentiel de considérer 2 éléments :
– la fréquence des vomissements
– les autres symptômes associés (diarrhée, fièvre, douleur abdominale, fatigue).

Alors grave ou pas grave ?

Vomissements ponctuels :

Les chiots et certains chiens adultes ont tendance à beaucoup mordiller d’objets, à manger de l’herbe ou à lécher le sol en promenade. Des petits morceaux peuvent irriter la muqueuse gastrique et engendrer des vomissements dans les heures qui suivent. Ce type de vomissement est classique, il ne faut pas s’alarmer mais rester vigilant : les vomissements doivent être ponctuels et ne doivent pas se répéter, l’état général du chien ne doit pas être altéré, ni son transit (il doit faire ses selles normalement).

Vomissements aigus + symptômes associés :

Les vomissements peuvent apparaître d’un coup mais être nombreux et dégrader l’état général du chien (le risque étant la déshydratation).

Si les vomissements sont fréquents et qu’ils sont associés à d’autres symptômes (baisse de forme, d’appétit, fièvre, douleur, absence de selles…) il convient de présenter son chien à son vétérinaire afin que celui-ci diagnostique l’origine des vomissements et mettent en place un traitement.

Vomissements chroniques

Un chien peut vomir un petit peu tous les jours sur une période longue (supérieure à 2 semaines). On parle alors de vomissements chroniques. Même si ces vomissements ne semblent pas altérer  dramatiquement l’état général du chien, ils peuvent être associés à des symptômes que l’on remarque peu (perte de poids, augmentation de la prise d’eau et de la fréquence des pipis, etc…).

Pour ces vomissements chroniques, il est aussi nécessaire de consulter un vétérinaire pour que celui-ci exclue une maladie chronique du chien qui pourrait être gênante à long terme (insuffisance rénale, problème au foie, allergie alimentaire…).

Efforts de vomissements improductifs

Parfois il peut arriver qu’un chien essaie de vomir mais que rien de vienne. Ces vomissements improductifs ne sont pas à prendre à la légère. Ils peuvent en effet refléter la présence d’une obstruction digestive (par corps étranger) ou d’une dilatation-torsion de l’estomac. Dans une telle éventualité, mieux vaut consulter son vétérinaire en urgence.

Quelques précautions

Voici quelques conseils en vrac pour éviter les vomissements

Vermifuger correctement son chien

– Ne pas varier l’alimentation de son chien : 2 aliments maximum. Les chiens n’ont pas besoin de variété, contrairement aux hommes. Au contraire si on change trop souvent d’aliment, l’estomac n’a pas le temps de s’habituer et peut devenir facilement irritable (phénomène de gastrite).

– Lors de tout changement alimentaire (nouvelle sorte de croquettes par exemple) il est indispensable de pratiquer une transition alimentaire sur une semaine : l’ancien aliment et le nouveau sont mélangés pendant 1 semaine. 2/3 de l’ancien + 1/3 du nouveau pendant 2 jours puis moitié/moitié pendant 2 jours et enfin 1/3 de l’ancien + 2/3 du nouveau pendant 2 jours.

– Pour les chiens sensibles de l’estomac : privilégier des aliments de bonne qualité, voire hyperdigestibles (par exemple contenant de l’agneau qui se digère plus facilement chez le chien).

– En promenade, éviter de laisser son chien manger de l’herbe, des cailloux, des bouts de bois et évitez de le laisser lécher des choses inconnues sur le sol.

– A la maison, privilégier des jouets de bonne qualité qui ne se détruisent pas trop facilement (comme ceux de la marque Kong). Dès que les jouets sont abimés: les éliminer.

Balle de tennis machouillée

Et pour finir, si votre chien se met à vomir, vous pouvez commencer par le mettre à la diète pour une journée afin de reposer son tube digestif (ni eau, ni aliment).

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *