L’intoxication au chocolat chez le chien

Saviez-vous que le chocolat renferme un composant qui est très toxique pour les chiens et aussi, en moindre mesure, pour les chats (qui sont aussi moins gourmands vis à vis des choses sucrées).

Ce composé toxique provient de la fève de cacao et s’appelle la théobromine. Plus le chocolat est concentré en théobromine plus il est dangereux. À côté de la théobromine, le chocolat renferme aussi une petite quantité de caféine qui contribue aussi à l’effet toxique.

La quantité de théobromine dans le chocolat dépend de la sorte de chocolat. En général, les quantités rencontrées sont les suivantes :

  • cacao en poudre 28,5 mg/g
  • chocolat patissier (donc non sucré) 16 mg/g
  • chocolat noir 5,4 à 5,7 mg/g
  • chocolat au lait 2.3 mg/g
  • chocolat blanc : insignifiant

La théobromine est métabolisée par le foie puis est éliminée dans les urines. Toutefois, aussi bien chez les chiens que chez les chats, ce processus se réalise beaucoup plus lentement que chez les hommes : alors que chez un homme il faut 2 à 3 heures pour métaboliser la théobromine les chiens ont au moins besoin de 6 heures pour éliminer ce composé. C’est surtout le foie de nos animaux qui a de la difficulté à traiter ce composé.

De plus, l’âge et le poids du chien jouent aussi un rôle important : plus le chien est vieux et léger plus il sera sensible.

Il faut aussi faire attention à l’effet cumulatif : des petites quantités de chocolat répétées sur une courte durée peuvent aussi avoir un effet toxique (par exemple : exposition multiple et répétée lors du week-end de Pâques…).

intoxication chocolat chien

Facteurs de risques 

  • Le chocolat pur est 3 fois plus toxique que le chocolat au lait. A contrario le chocolat blanc est relativement inoffensif mais sûrement pas à conseiller car il s’agit d’une gourmandise sucrée, c’est forcément mauvais pour les dents, le risque de  diabète et le gras du chocolat pourrait aussi bien déclencher une pancréatite !
  • Les chiens sont plus attirés par le chocolat que les chats, ils courent donc un plus grand risque.
  • Certaines races brachycéphales comme les bulldogs,  les pékinois et les boxers sont aussi plus sensibles à la théobromine que les autres races.

Symptômes de l’intoxication au chocolat

On pourra noter des symptômes variés tels que :

– Vomissements, diarrhée
– Douleurs abdominales
– Nervosité, excitation du chien
– Rythme cardiaque élevé
– Troubles du rythme cardiaque (extrasystoles ventriculaires…).
– Essoufflement, halètement
– Forte soif
– Salivation
– Tremblements
– Crise convulsive

En général les symptômes légers (troubles digestifs) apparaitront à une dose de 20 mg/kg de théobromine, les symptômes cardiaques à une dose de 40–50 mg/kg et les convulsions à une dose ≥60 mg/kg. À 100 mg/kg et au-delà, le risque de décès est très important.

On voit donc que pour un chien de 10 kg, les symptômes légers apparaissent à 200 mg de théobromine ingérée ce qui correspond à 36 grammes de chocolat noir soit 7 carrés de chocolat noirs !!

Un chien de 5 kg ayant mangé une plaquette de 100 gr de chocolat noir aura ingéré 540 mg de théobromine ce qui correspond à une dose de 108 mg/kg !! Avec une telle dose, cette intoxication a un fort risque d’être mortelle.

Pronostic :

L’intoxication au chocolat se joue très rapidement : en 6 heures après l’ingestion de chocolat un chien peut tomber dans le coma et même mourir. Jusqu’à 48 heures après l’ingestion de chocolat le pronostic est réservé et le risque de décès reste possible. Sachez de plus qu’une mort subite sans aucun symptôme est aussi possible

Traitement :

Dès que vous remarquez que votre chat ou chien a mangé du chocolat : appelez immédiatement le vétérinaire de garde.
Il est impératif d’agir vite car la théobromine se diffuse rapidement dans l’organisme (sa concentration maximale est atteinte dès 4-5 heures après ingestion).

Il n’y a aucun antidote contre la théobromine, votre vétérinaire pourra tout de même essayer de sauver votre chien en mettant en place diverses stratégies :

– s’il le voit assez tôt, il pourra essayer de le faire vomir ou bien de lui laver l’estomac.

– l’administration de charbon activé est conseillée et doit être répétée toutes les 12 heures.

– une perfusion pourra aussi être mise en place pour faciliter l’administration des médicaments en fonction des symptômes (anti-douleur si douleur abdominale, anti-arythmiques si troubles du rythme cardiaque, valium si convulsions etc…).

Pour finir, la guérison dépendra des facteurs de risques énumérés ci-dessus. Si le chien va mieux et a survécu au troisième jour de traitement, les chances de guérison sont plus grandes mais une garantie de 100 % ne peut jamais être donnée.

Copyright image : istockphoto

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *