Mon chien a mal au dos !

Le mal au dos est un problème qui n’est pas réservé qu’à l’espèce humaine. Les chiens avec un long dos, comme les bassets, cockers ou teckels mais aussi les chiens de grande race comme les bergers allemands ou belges peuvent souffrir du dos. Ces problèmes se déclarent généralement chez les chiens d’âge moyen ou plus âgés.

teckel mal de dos

Explications

Les disques intervertébraux, situés entre les vertèbres garantissent la souplesse de la colonne vertébrale et protègent le moelle épinière. Parfois, ces disques intervertébraux peuvent s’abimer, soit à cause d’un traumatisme soit à cause d’une prédisposition naturelle chez certaines races de chien. Le disque va alors venir comprimer la moelle épinière ui se trouve à côté et ainsi provoquer des symptômes particuliers. On parle alors de « hernie discale ». Pour une douleur dorsale basse, d’autres noms sont aussi utilisés : instabilité lombosacrée, sténose lombosacrée… Toutes ces différentes dénominations peuvent correspondre à différentes variantes mais qui aboutissent finalement toutes au même problème : rétrécissement du canal dans lequel passe la moelle épinière et donc la compression de celle-ci.

Au final, cette compression de la moelle épinière entraine de la douleur, des difficultés locomotrices (jusqu’à la paralysie) et parfois une perte de sensibilité. Dans les cas graves, on pourra aussi rencontrer une incontinence urinaire ou fécale.

Pour chaque forme de hernie, il est indispensable de consulter son vétérinaire pour faire un diagnostic précis et mettre en place les bonnes mesures thérapeutiques pour préserver la mobilité du chien et protéger le fonctionnement de ses organes.

Les symptômes

Les problèmes de dos se présentent sous 4 niveaux différents du moins grave au plus grave.

Pour le premier groupe de chiens, les symptômes de mal de dos sont relativement modérés, on pourra noter un changement de comportement : le chien ne veut plus aller se promener avec entrain, il veut vite rentrer à la maison. Certains chiens vont avoir du mal à sauter dans le coffre, sur le canapé… D’autres vont avoir du mal ou bien refuser de monter et descendre les escaliers. Normalement ces chiens mangent et boivent normalement mais certains peuvent présenter des problèmes de constipation. En poussant pour faire leurs besoins, ils ressentent une douleur aiguë dans le dos et ainsi n’osent plus pousser.

Pour le niveaux suivant : les chiens vont marcher avec difficultés, présenter des boiteries, chanceler du train arrière. Les griffes et la face supérieure des pattes arrières vont racler le sol ce qui va aboutir à une forte usure des ongles et une abrasion de la peau de la face supérieure des pattes.

Les chiens du troisième niveau présentent une paralysie des pattes arrières. Les pattes avant peuvent toutefois toujours bouger. Ces chiens possèdent encore une sensibilité des pattes arrières. Certains chiens de ce groupe sont incontinents, d’autres non.

Dans le dernier groupe, on retrouve les chiens qui sont paralysés des pattes arrières et qui ont perdu toute sensibilité des pattes arrières : si on les piquent avec une aiguille, ils ne sentiront pas la douleur.

Pour les deux premiers niveaux, les chances pour une guérison rapide sont réelles si la prise en charge du chien est rapide. Pour le troisième groupe, un traitement lourd doit être mis en place pour pouvoir avoir de bonnes chances de guérison. Pour le 4ème groupe, la guérison est difficile et les chances de récupération sont faibles.

La démarche diagnostique

hernie discale chien

Pour pouvoir identifier au mieux la cause et la localisation du problème, le vétérinaire va effectuer différents examens.

Tout d’abord un examen clinique permettra de confirmer la boiterie/paralysie et d’objectiver la douleur dorsale (endroit, intensité). L’examen clinique comportera des manipulations des membres (= examen orthopédique) et une évaluation des nerfs et des réflexes (= examen neurologique).

L’examen clinique sera ensuite affiné par des examens complémentaires : radiographie avec ou sans produit de contraste (= « myélographie »), le scanner ou l’iRM. Ces 2 derniers examens sont ceux qui donnent le maximum d’indications et permettent d’observer les disques intervertébraux et la zone de moelle épinière comprimée avec les meilleurs détails.

Le traitement

Pour une hernie discale à un stade débutant (sans paralysie), le traitement pourra n’être que médical : utilisation d’anti-inflammatoires et mise au repos du chien. Pour un chien obèse, un régime est à entreprendre pour soulager la charge que fait peser le surpoids sur le dos.

Un traitement chirurgical est indiqué pour les chiens touchés de façon modérée à sévère ou si le traitement médical n’est pas suffisant. Le but de la chirurgie est de venir directement lever la compression au niveau de la moelle épinière pour stopper les symptômes.

Parallèlement à ces traitements, des sessions de rééducation vont aider à la récupération.

Image 1: copyright cc by nc-sa 2.0 par Dídac Balanzó sur FlickR
Image 2: copyright Direct-Vet™

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

One comment on “Mon chien a mal au dos !

  1. Votre section des symptômes est très importante pour nous rappeler que les animaux ne peuvent pas nous dire qu’ils ont mal, mais leur comportement va nous montrer des signes. Il est primordial, alors, de faire bien attention toujours à son chien pour pouvoir remarquer des différences dans les habitudes et le comportement. Chaque type des chiens a des problèmes de santé typiques à leur race. Si vous ne connaissez pas comment veiller sur la santé de votre chien, parlez avec le vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *