Pourquoi les enfants élevés avec des chiens souffrent-ils moins d’allergie et d’asthme ?

Grâce à des études épidémiologiques comparant les familles avec ou sans chien on sait déjà depuis une dizaine d’année que les enfants élevés au contact d’un chien ont moins d’asthme ou d’allergie que les autres enfants. Comment cela s’explique-t-il ? Un effet magique des chiens ? Non ! Une nouvelle étude scientifique nous apporte des éléments de réponse.

chien enfant et allergie

 L’étude

Une étude publiée en novembre 2013 par des chercheurs américains présente désormais le mécanisme qui peut expliquer cette différence. Leur étude porte sur deux groupes de souris. Le premier groupe a ingéré de la poussière de maison comportant un chien et a été comparé au second groupe qui a avalé de la poussière de maison sans chien. Les souris des 2 groupes ont ensuite été exposées à des allergènes (notamment des protéines d’œufs qui sont un allergène classique chez les souris et les humains) et le résultat montre clairement que les souris exposées à de la poussière de maison comportant un chien développent significativement moins de symptômes allergiques que les autres souris.

souris

Le mécanisme

La poussière de maison comportant un chien apporte en fait des bactéries particulières de l’environnement dans le tube digestif des souris, notamment des bactéries de l’espèce Lactobacillus johnsonii. La présence de ces bactéries dans le tube digestif modifie bénéfiquement l’immunité de leur hôte en diminuant notamment les médiateurs responsables des réactions allergiques. Les chercheurs ont ensuite administrés directement ces bactéries aux souris et ont obtenus les mêmes résultats : des souris moins allergiques !

 Les perspectives

Cette étude est intéressante à double titre : elle confirme ce que les études épidémiologiques avaient déjà laissé entendre : la présence d’un chien à la maison améliore les résistances des jeunes enfants à l’asthme et aux allergies grâce à la modification de la flore intestinale qu’elle engendre.

De plus, l’administration orale de certaines bactéries chez les souris diminuant les risques d’asthme et d’allergie, cela ouvre la porte au développement de nouveaux médicaments  (probiotiques…).

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *