Le défi de Direct-Vet #1/ Mon chien est malade en voiture, que faire ?

Coucou les lecteurs,

Comme je réponds beaucoup aux questions du blog, de la page Facebook et de la chaine Youtube par écrit, je me suis dit que je pouvais répondre aussi à quelques unes de vos questions en vidéo.

Mon défi de cet été est donc de vous proposer une réponse par jour en vidéo à une question.

Je commence aujourd’hui avec cette première vidéo sur le mal des transports chez le chien !

Retranscription de la vidéo « Mon chien est malade en voiture, que faire? « 

Salut tout le monde, c’est Charlotte, vétérinaire conseil pour Direct-Vet

Alors aujourd’hui je vous retrouve pour un nouveau type de vidéo un peu particulier car en effet je vais me lancer un défi.

Je me suis rendu compte que tous les jours j’aimais répondre à vos commentaires et à vos questions sur la page Facebook Direct-Vet, sur le blog et sur Youtube.

Alors je me suis dit : pourquoi, cet été, ne pas essayer de répondre à une question par jour et y répondre en vidéo !

Alors c’est parti aujourd’hui pour la première question et on va voir si j’arrive à tenir ce défi !

Alors la première question est une question de Sabine qui me demande : « Bonjour, ma petite caniche de 7 mois est malade en voiture, mon vétérinaire m’a donné du Nozevet mais cela ne change rien, que faire ? ».

Effectivement votre petite caniche a 7 mois, c’est donc encore un chiot et il faut savoir que le mal des transports arrive plus souvent chez les chiots et les jeunes chiens car chez eux l’oreille interne (à l’origine du mal des transports) n’est pas encore mature, donc c’est une bonne nouvelle car cela veut dire que cela va pouvoir s’arranger.

Après, il y a une 2ème composante dans le mal des transports c’est aussi souvent une composante de stress. C’est à dire que le chien a un petit peu peur et plus il va dans la voiture plus il y a du stress et plus cela va conditionner son mal des transports. Donc on peut essayer de jouer essayer de jouer un petit peu sur un contre conditionnement pour essayer d’améliorer le mal des transports.

On va voir comment faire.

Donc déjà première chose à faire : évitez de donner à manger et à boire 2 heures avant le trajet.

– 2ème chose : essayez de mettre votre chien face à la route si vous avez un petit harnais ou une petite ceinture de sécurité positionner le face à la route. Pareil s’il est dans une cage.

– 3ème chose : ouvrez un peu les fenêtres pour équilibrer les pressions à l’intérieur et à l’extérieur. Ce sera plus agréable pour les oreilles internes de votre chien.

– Ensuite 4ème chose à faire aussi : gardez une température fraîche dans la voiture pour éviter que la chaleur vienne augmenter le stress.

Alors les symptômes du mal des transports chez le chien ce n’est pas toujours les vomissements, ça peut-être aussi un fort halètement, des petits gémissements, le chien qui va beaucoup bouger, etc… un inconfort. Bref, tout cela ça fait parti du mal des transports, et ça vient avant les vomissements.

Pour faire un contre-conditionnement, comment va-t-on faire ?

Donc déjà on va essayer de ne plus mettre son chien en voiture, de ne plus l’emmener pour les grands transports pendant 2-3 semaines.

– La première semaine, on va amener le chien dans la voiture, le féliciter lui donner des croquettes si cela se pass bien. mais ne pas allumer le moteur, ne rien faire, On reste avec son chien dans la voiture 5-10 minutes, on le laisse se mettre bien à l’aise etc… Puis quand ça va bien on le ressort de la voiture, on le félicite. Ça tous les jours de la semaine.

– Semaine suivante : on met son chien dans la voiture, on ferme les portes et on met le contact en marche. À ce moment-là il va y avoir des odeurs, des vibrations du moteur, tout ça ça peut un petit peu stresser le chien mais on ne roule pas. Donc le chien va voir que cela se passe bien, on le félicite, on lui donne 2-3 croquettes, on lui dit que ça va bien, etc… Le chien se calme et quand il est calme, on peut le sortir de la voiture après 5-10 minutes. Et on fait ça tous les jours pendant une deuxième semaine.

– La troisième semaine, on peut commencer à faire des petits trajets. Donc faites des petits trajets, 5/10 minutes maximum pour aller chercher le pain, pour aller au parc à jeux avec votre chien, c’est très important d’associer une récompense après le trajet en voiture. L’erreur c’est de prendre la voiture que pour aller chez le vétérinaire : parce que forcément le chien associe ce trajet désagréable à l’arrivée chez le vétérinaire donc là ça ne peut qu’exacerber le mal des transports. Donc encore cette troisième semaine des petits trajets bien sympas, quand ça se passe bien : on félicite le chien donc il comprend que les trajets c’est agréable puis on peut essayer de faire des trajets un petit peu plus long.

Si jamais ça se passe mal malgré tout ça, vous pouvez aller voir votre vétérinaire pour qu’il vous prescrive des médicaments, sachant que l’on peut commencer par de l’homéopathie, on peut continuer par la suite sur des médicaments classiques ayant le même principe que pour les humains c’est à dire des anti-histaminiques comme par exemple le Nozevet que vous avez déjà eu. Ensuite on peut donner des tranquillisants plus forts, comme par exemple le Calmivet, tout ça c’est sur prescription de votre vétérinaire donc c’est à voir avec lui. Aussi on peut essayer des choses qui sont contre le stress, beaucoup plus naturelles, que beaucoup de gens ont déjà chez eux pour les animaux stressés comme notamment le zylkène qui est sans prescription, qui est totalement naturel.

Voilà Sabine, j’espère que ça va aller mieux avec votre petit caniche et c’était la première vidéo du défi : 1 conseil en vidéo par jour !

Je vous dis à bientôt, ciao.

Cet article vous a plu ? 

Allez encore plus loin pour assurer la bonne santé de votre compagnon à 4 pattes en téléchargeant mon :

"Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens" !

Manuel des Premiers Secours pour Chats et Chiens

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *